Le Camp Romain



Seul ouvrage de ce type classé “monument historique” dans les Alpes-Maritimes, le Camp romain date de l’âge du Fer (800 ans avant J-C) : juché sur une élévation à près de 500 m d’altitude, il se compose de deux murs en arc de cercle que la végétation tend à distraire au regard du visiteur.



L’itinéraire d’accès se situe au Nord du village, dans le secteur du bois du Rouret (“Rourée” pour les Romains) : un magnifique plan incliné couvert de chênes pubescents aboutit à une crête délimitée par la brutale incision des gorges du Loup.



Le calcaire qui compose le sous-sol de cette colline a permis à Gavet, pionnier des explorations souterraines dans les Alpes-Maritimes, d’y découvrir en 1899 l’un des plus beaux sites de spéléologie du département : la Baume Robert, gouffre qui abrite un réseau long de 4 600 m avec une rivière principale et deux affluents, de nombreux siphons et également une galerie ornée de concrétions féeriques.



Caractéristique de la randonnée:



Informations générales




  • Commune : Le Rouret

  • Difficulté : Facile

  • Longueur :  5,9km

  • Dénivelé :  +230 / -230 mètres

  • Durée : 2 heures 30

  • Cartographie :  TOP 25 n° 3643 ET 1:25.000e





Carte de la descente:



carte



legende



Itinéraire:



Du parking derrière la mairie, prendre à gauche le chemin des Pierres du Moulin qui se transforme bientôt en sentier pour rejoindre sur un mamelon (360 m) le chemin du Castellet, au faîte du quartier de St-Pons.



Descendre en face le chemin du Pont Romain et franchir le vallon de Baume Robert pour continuer la petite route jusqu’à un ancien lavoir.



Prendre une rampe à gauche pour parvenir au départ d’un sentier qui s’élève vers le Nord parmi chênes et pins ; à la sortie du vallon (gorge des Trucs), bifurquer à gauche pour rejoindre une piste (410 m) qu’on remonte jusqu’à son terme (479 m).



Une végétation envahissante masque les murs, vestiges du Camp romain, mais la vue reste exceptionnelle sur le bassin du Loup, les villages groupés de Bar-sur-Loup et de Gourdon et l’imposante barrière du Cheiron.



Le retour s’effectue par la piste empruntée en partie à l’aller qui redescend dans le bois du Rouret ; franchir plus bas une barrière et passer devant un gros réservoir pour continuer sur la gauche la piste.



Celle-ci s’interrompt bientôt au profit d’une petite route qui regagne le tracé de l’aller et le point de départ.



 



Accès routier:



Depuis l’hippodrome de la Côte d’Azur, rejoindre par la Route Départementale (RD) 2 l’entrée de Villeneuve- Loubet pour prendre à gauche (rond-point avant le pont) la RD 2085 en direction de Grasse. Parvenu au Rouret, tourner à droite pour laisser son véhicule sur la place de l’église.



Desserte régulière par autocar.



 



Topographie:



 A venir



Médias:


Format imprimable Envoyer cet article à un ami
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur
Commentaire en débat